Accueil » Archives » Saison 2017-2018

Saison 2017-2018

18 et 19 août 2017

Les Terrasses du Casino

Concerts et bal sur la terrasse

Tout public

Entrée libre

Vendredi 18 août 20h-00h

Bal de L’Orchestre jaune

L’Orchestre jaune revient faire danser la terrasse du Casino. Le bal du Jaune est un événement rare et précieux, d’un beau jaune ambré comme un whisky bonifié par le temps. Avec un tout nouveau programme, les 22 musiciens de haut vol placés sous la houlette du pianiste et compositeur lausannois Daniel Perrin, vont enflammer les quais rollois. Durant le bal de l’Orchestre jaune, on chante, on s’amuse, on reprend tous les classiques, des vieux et moins vieux rocks, des slows, de la pop… C’est funky, ça swingue et ça envoie du lourd !!! 

Samedi 19 août 

19h30 – 20h30 

The Vintage Keys

Né de la rencontre de 3 musiciens passionnés aux aspirations aussi diverses qu’éclectiques, le trio Vintage Keys revisite, autour du mythique orgue Hammond B3, un répertoire de standards très varié partant du Jazz ( Be Bop – Hard Bop ), en passant par le disco, le blues, le blues rock, le reggae et la musique latine. L’énergie et la cohésion de cette formation vous feront voyager sur la planète Vintage aux tendances Swing’n Groove !

Jean-Philippe Grau : Orgue Hammond B3

Christophe Liechti : Saxophone

Grégoire Guhl : Batterie

21h-22h

Licia Chery 

Auteur, compositrice et interprète genevoise d’origine haïtienne, Licia Chery nous emmène dans son monde musical teinté de soul, de funk et de reggae. 

Elle voyage dans le temps, mélange les genres, fusionne le neuf et le vieux…

Elle cherche à toucher les racines, parler à l’enfant qu’elle était, se souvenir de l’innocence. 

Le mélange d’un son Soul et Pop, d’une voix puissante et douce, de textes forts ou plus légers… Licia Chery nous emmène d’une extrémité à l’autre avec aisance et simplicité. 

Pierre Fouqueray : guitare

Bruno Pimienta : batterie

Yves Marguet : basse

Raoul Baumann : claviers

22h30-23h

The Treatles

The Treatles interprètent le répertoire des Beatles de « Love me do » à « Let it Be » en respectant les compositions et les mélodies originales. Mais aussi sous un angle nouveau en réinterprétant une partie du répertoire des Beatles en d’autres langues. Les Beatles avaient eux-mêmes chanté plusieurs de leurs chansons en allemand… 

Ce concert – spectacle se singularise par l’envie de revisiter ce répertoire avec des mélanges de sonorités peu communes et des jeux de mots inédits. Tout un programme !

Yves Z. : chant, guitare, basse, claviers

Pascal Rinaldi : chant, guitares

Laurent Poget : chœur, guitares et basse

Luigi Galati : chant, batterie

Coproduction Casino Théâtre de Rolle et Service culturel de la Ville de Rolle 

22-24 septembre 2017

L’Amour absolument

Lecture-spectacle de et avec Isabelle Guisan 

Mise en scène Domenico Carli

Une performance scénique crue, émouvante et sans concession avec pour toile de fond les réalités vécues au sein de mouvements puritains voire sectaires en Suisse romande, de l’après-guerre à nos jours. 

Viviane vient de perdre sa mère de 96 ans. La lecture de vieux carnets l’aide à se remémorer comment, ado timide dans une famille « bien née » elle a été dès l’âge de 10 ans victime d’endoctrinement maternel. 

Sa mère a trouvé sa Vérité au sein d’un mouvement puritain qui sévit dans les années 1960. A 12 ans, Viviane, foudroyée par ce qu’elle confesse, se débat dans le moule castrateur qui l’enserre et s’engage corps et âme pour Changer Le Monde. Ce n’est qu’à 27 ans qu’elle trouve la force de quitter le Centre et d’inventer sa vie. 

Cette lecture-spectacle nous fait pénétrer dans l’engrenage qui enferme une enfant devenue jeune adulte dans des convictions aberrantes, des comportements frustrants et des rituels mutilants. Viviane quitte le Centre mais s’en sort-elle? Peut-on se remettre d’une pareille adolescence? Qu’est-ce que cela veut dire « s’en sortir, s’en remettre »? 

Création en coproduction : Cie Hors-Sol et Casino Théâtre de Rolle

En écho, les Toiles du Casino : Le Destin

29 septembre-1er octobre 2017

Les Orphelins

Théâtre musical 

Auteurs, compositeurs, comédiens et musiciens: 

Lee Maddeford, Daniel Perrin, Roland Vouilloz, Yves Jenny

Sous l’œil complice de Olivier Périat

Une invitation au voyage jalonnée de ces petits riens qui aboutissent ou pas, qui réconfortent ou pas, qui amusent ou pas, mais qui sont le sel de notre condition d’être humain. 

Que reste-t-il ? Parfait tremplin pour se pencher sur le parcours de quatre garçons proposant un spectacle qui fleure le passage de l’enfance à l’âge adulte.

Par cette fresque familiale, le quatuor propose un arrêt sur image dans la fuite du temps qui nous précipite tous vers la fin inéluctable : un état des lieux de leurs lignées et une topographie de leurs fratries respectives, brossant à la fois un portrait de famille, en écho à leurs jeunes jours et un tableau des disparus comptés au sein de la tribu.  

Mais Les Orphelins n’est pas une séance de spiritisme. Voici un spectacle humain, tendre et drôle où les quatre garçons – qui partagent à eux quatre 27 frères et sœurs – se racontent et disent en musique, en chansons et en textes leurs expériences et leur rapport à la mort, lorsque c’est celle des proches qui survient; autant de destins croisés, éclairés à la lueur d’anecdotes de vie et dans lesquelles chacun saura se reconnaître. 

Coproduction  Cie 5/4, L’Oriental Vevey, Casino Théâtre de Rolle

26-29 octobre 2017

Victor Vatard – « Dire l’inverse, penser le contraire et vice-versa ! »

Seul en scène – humour 

Mise en scène Brigitte Boucher

Jeu Fabian Ferrari

Textes Roberte Nalbandian et Fabian Ferrari 

Victor Vatard, impitoyable critique de la gastronomie parisienne et défenseur le plus engagé et tonitruant de la moule belge, vous entraîne dans son univers aussi caustique que savoureux !

Victor Vatard est critique gastronomique et belge, fondateur de moulestoujours.com et du guide « Les Contournables » : les 100 restaurants à éviter à tout prix. Il porte un regard percutant sur l’industrie agroalimentaire, la consommation et ses dérives mais aussi sur la politique sans les idées, la fortune sans le travail, la jouissance sans la conscience ou encore le sexe sans l’amour. Un humour bien assaisonné et traduit en direct avec un bon coup de mixer.

Spectacle d’humour et d’esprit, Victor Vatard a pour but de dessiner et de raconter un personnage de caractère, aussi caustique que savoureux, quelque peu perdu dans l’évolution de la société et la puissance de l’industrie agroalimentaire. 

Création en coproduction : Cie Renée Vaslap, Casino Théâtre de Rolle

En écho, Les Toiles du Casino : L’Aile ou la cuisse

03-04.11.17

Control

Danse 

Chorégraphie et danse  Clément Bugnon et Matthias Kass

Musique Michio Woirgardt 

Dramaturgie Guy Cools 

Avec Constance Bugnon, Loretta d’Antuono, Joachim Ciocca, Marc Lapuerta Lizana, Stefano Roveda

En danse comme dans la vie, le contrôle semble être la seule manière de maîtriser sa trajectoire, mais l’aléatoire surgit là où on ne l’attend pas.

Energique et déliée, organique et virtuose, traversée des pulsions tumultueuses de la vie, la danse proposée par la Company Idem, installée à Sainte-Croix, mêle différents styles propices à inspirer les voyages intérieurs ou extérieurs. La thématique du contrôle la conduit à explorer les limites parfois brutales de la contrainte. Faire bouger les corps et les émotions, tel est le but avoué des fondateurs de la compagnie, Clément Bugnon et Matthias Kass, qui métissent leurs chorégraphies contemporaines de gestuelles venues de la capoeira, de disciplines circassiennes ou d’arts martiaux.

Le contrôle de notre propre vie n’est-il qu’une illusion ? Avons-nous le pouvoir de diriger le cours des choses ? 

Company Idem

01-02.12.17

Pourquoi j’ai mangé mon père

D’après le livre éponyme de Roy Lewis

Théâtre 

Mise en scène Chantal Bianchi

Adaptation et jeu Thierry Crozat et Daniel Monnard

Conseil dramaturgique Jean-Claude Blanc

Création lumière et construction décor Marc Boyer

Création costumes Scilla Ilardo

Bande son Jacques Zürcher

Une famille préhistorique ordinaire découvre l’évolution. Des situations rocambolesques et des personnages hilarants pour rire et réfléchir. 

Découvrez les inventions et mésaventures d’Edouard, hominien de génie, auquel s’oppose son frère Vania, un « écolo-réactionnaire » de la préhistoire. Pourquoi j’ai mangé mon père est une fable ethnologique aux accents épiques qui déborde d’humour. C’est un voyage dans le temps aux origines de l’humanité.

Une histoire savoureuse, truculente et un tantinet réflexive. Les deux comédiens seront tour à tour : Edouard et Vania mais aussi Griselda, pulpeuse femelle néandertalienne, et Ernest premier meurtrier de l’histoire de l’humanité. Saurons-nous enfin pourquoi l’homme du XXIe siècle continue de scier avec rage et inconscience la branche sur laquelle il est assis ? 

« Ta saloperie de feu va vous éteindre tous, toi et ton espèce, et en un rien de temps ! Yah ! Je remonte sur mon arbre ! Cette fois tu as passé les bornes, Edouard, et rappelle-toi, le brontosaure aussi avait passé les bornes… et où est-il à présent ? Back to the trees ! ».

Compagnie les arTpenteurs 

En écho, Les Toiles du Casino : The Croods

14-16.12.2017

Délit de cuivre récidive !

Spectacle musical

Arrangements Jean-Pierre Hartmann, Guy-François Leuenberger, Djamel Cencio

Trompette Jean-Claude Bloch 

Trompette Zoran Kazakov 

Saxophone Joël Musy 

Trombone Eran Levi 

Tuba Serge Gros 

Batterie Sébastien Chave 

Mise en scène  Noam Perakis

Scénographie et lumière Alain Boon

Burlesques, parfois poétiques, toujours drôles, dans des arrangements désopilants, les 6 musiciens-comédiens de Délit de Cuivre récidivent !

Après avoir foulé les planches de multiples salles avec leur premier spectacle, les talentueux musiciens de Délit de Cuivre récidivent dans un nouveau show toujours plus excentrique, décalé et explosif !

Les 6 acolytes se retrouvent piégés par la voix d’un metteur en scène véreux qui les oblige à monter un spectacle de toute pièce, sous les yeux du public !

C’est sur un scénario rocambolesque, allant du combat de super héros bedonnants aux chorégraphies endiablées, que les compères vous feront rire et pleurer (de rire). Maniant leurs instruments avec brio, les musiciens vous feront vibrer au son de tubes interplanétaires. Mais tout ne va pas se passer comme prévu…

Compagnie Délit de cuivre

En écho, les Toiles du Casino : Brassed Off ( Les virtuoses) 

07.01.18

Concert viennois du Petit Nouvel An

Direction : Friedemann Sarnau

Des bulles, de la gaieté, des froufrous et de la musique aux couleurs pastel ou acidulées, pour faire pétiller la nouvelle année !

Porté par l’Ensemble Tiffany, le traditionnel concert du Petit Nouvel-An rappelle les années folles, un temps où la musique légère égayait les salons, soulevait les jupes tourbillonnantes des filles et faisait miroiter les souliers vernis des garçons.

Valses de Strauss et de Waldteufel, pots-pourris d’opéras ou d’opérettes: le violoniste Friedemann Sarnau réunit une quinzaine de musiciens romands pour reconstituer le répertoire grisant, agrémenté d’un zeste de nostalgie de la Belle Epoque.

Alliant raffinement, joie et élégance, l’esprit de l’Ensemble Tiffany rappelle les grandes heures d’une époque où tout semblait permis.

Prolongez ensuite cet instant autour d’une coupe de champagne et de quelques amuse-bouches… Prosit Neujahr !

Ensemble Tiffany

12-13.01.18

Scène ouverte

Danse 

  • Cie Intox #Intox
  • Cie ChokoLake Tournesol
  • Cie Caractère Debout
  • Nous et Moi Banc ou pas
  • Cie Racine A la recherche du temps

De l’énergie, de la diversité et de la passion au cœur de cette soirée Scène ouverte offerte à ces jeunes compagnies de danse romandes.

« Scène ouverte » propose un voyage au cœur de la diversité esthétique de la danse par le biais de cinq compagnies romandes. 

Il y a autant d’univers à explorer que de danseurs dans un monde où la créativité et l’originalité sont en constante (r)évolution.  Laissez-vous entraîner dans ce foisonnement de découvertes du mouvement alliant performance technique, recherche chorégraphique ainsi qu’un tourbillon d’émotions. 

Production Compagnie Intox

01-04.02.18 

Les Villes invisibles

Théâtre d’ombres musical, sur des textes d’Italo Calvino

Conception Controluce Teatro d’Ombre, Francesco Biamonte, Antonio Albanese

Scénographie, ombres Controluce Teatro d’Ombre (Turin)

Marco Polo Francesco Biamonte (jeu et chant)

Le Musicien Antonio Albanese (guitare baroque, classique et électrique)

Musiques Britten, Pasolini, Reich, Oswald von Wolkenstein, etc

Féériques et poétiques, ces villes invisibles nous font voyager dans l’imaginaire onirique de Marco Polo.

A la lueur d’une bougie, Marco Polo raconte à l’Empereur des Tartares les villes merveilleuses qu’il a vues. Ce sont des villes impossibles, des constructions métaphysiques. Le récit devient livre d’images philosophiques et énigmatiques. Chaque ville étonne par sa beauté, et nous interroge sur ce que nous sommes. 

Un théâtre coloré et immatériel s’élève où les toiles et les ombres donnent à voir les villes. C’est le privilège des ombres de les rendre visibles sans les dévoiler. 

Le Musicien de cour habille ses récits de musique, qui animent le livre d’images raconté par Marco. Lequel entonne des chants d’hier et d’aujourd’hui, en de nombreuses langues. C’est un voyage à travers l’espace et le temps, dans l’universalité du chant accompagné à la guitare.

L’Empereur lui-même n’apparaît pas. Il est celui à qui s’adresse le texte. Il est peut-être dans le public. Il est peut-être le public…

Création en coproduction : Papageno.Corp, L’Echandole Yverdon, L’Oriental Vevey, Casino Théâtre de Rolle

8-9.02.18

Formular : CH

Théâtre

Jeu et texte: Karin Maurer, Kathrin Iten, Tanja Rohrer
Mise en scène: Christine Ahlborn

Scénographie: Michael Epp

Lumière: Christoph Hebing 

Un spectacle caustique sur l’asile en Suisse

Formular : CH traite un sujet qui provoque régulièrement le débat: l’asile en Suisse. Ce spectacle met en lumière des parcours de vie d’inconnus. 

Basé sur des recherches scientifiquement menées et sur les expériences professionnelles des comédiennes et auteures, il donne à découvrir le quotidien de trois assistantes sociales, mais surtout des histoires drôles et caustiques.

Ces trois fonctionnaires fédérales ont un impact et un pouvoir sur les vies des requérants dont elles doivent gérer les dossiers de demande d’asile. Assises derrière leur bureau, elles sont conscientes que leur marge de manœuvre est limitée et que leurs actes sont dictés par d’autres. Elles essaient d’aider tout en s’adonnant à de savants dosages sur ce que devrait être le minimum vital à accorder à ces êtres… Elles créent des dossiers, sont assises face à des humains et parfois elles craquent ! 

L’ABC des permis  N – F – B et C n’a plus de secrets pour elles, mais elles s’interrogent : pourquoi ont-ELLES mérité leur passeport à croix blanche ?

Bienvenue en Suisse !

Compagnie Das Ventil

En écho, les Toiles du Casino : Die Schweizermacher (Les Faiseurs de Suisses) et une exposition de photographies de Gabriel Green9-10.03.18  

Kouples 

Spectacle musical  

Direction musicale et piano Nicolas Farine

Mise en scène et scénographie Stephan Grögler

Création vidéo Charles Carcopino

Création costumes Véronique Seymat et les étudiants de International Fashion Academy Paris

Création lumières Cyril Mulon

Interludes et pop-up musicaux Alexandros Markéas 

Avec Gaëlle Méchaly, soprano et Ronan Debois, baryton 

Œuvres musicales Le Téléphone de Gian Carlo Menotti

Aller-Retour de Paul Hindemith

Le Secret de Suzanne d’Ermanno Wolf-Ferrari

Un condensé de vie conjugale, un triptyque domestique loufoque sur les aléas et l’érosion de la relation à deux. 

Kouples est une trilogie conjugale lyrique sur les aléas et l’érosion du couple. Des thèmes résolument contemporains joués dans un écrin coloré seventies, à l’esthétique inspirée des univers Pop Art d’Andy Warhol et de Roy Lichtenstein, ou encore de Pierre Cardin, Courrèges et Paco Rabanne.

Trois œuvres chantées en français ayant en commun une écriture qui reprend, pour mieux les décaler et les détourner, les modèles classiques de l’opéra et du vaudeville. 

Trois étapes pour une seule histoire – du ricanement devant le dérisoire au rire grinçant devant le drame passionnel évité par une esquive théâtrale. C’est un tourbillon, une farce parodique où les images, les sons, la musique et les vidéos se nourrissent les uns des autres en un dialogue serré et endiablé. 

Production : Jeune Opéra Compagnie et operAct, en coproduction avec la Maison de la Musique de Nanterre, le Théâtre des Quatre Saisons, musique de Gradignan et Arcadi île de France avec le soutien de la MCB°, scène nationale de Bourges, du Carreau du Temple (Paris) et la collaboration de IFA Paris. 

En écho, les Toiles du Casino: L’Opéra en présence de Jean-Stéphane Bron

24.03.18 

Turbolino

Théâtre 

Mise en scène et Jeu : Nathalie Sandoz 

Illustration en direct : Benoît Schmid 

Musique : Shirley Hofmann 

Costumes: Janick Nardin

Un hymne à la différence, à la nature et à la solidarité.

Eloge de la lenteur et de la libre pensée dans une société contemporaine formatée, Turbolino raconte les pérégrinations d’un petit escargot, mi-outsider, mi-loser, en quête d’identité. 

Le jeu, le dessin et la musique déploient la richesse narrative de Luis Sepúlveda dans ce spectacle qui vient nous rappeler qu’il est bon de prendre le temps, d’être en lien avec les autres et la nature. Mais aussi, que notre planète vit un moment difficile car les êtres humains s’acharnent sur elle en pillant ses précieuses ressources.

Cet escargot, qui veut comprendre sa condition, se met en route pour une fantastique épopée. Il y gagnera en sagesse et en connaissance. C’est une invitation toute douce et tendre à prendre du recul, se rêver solidaires, sortir des rangs et lutter contre le conformisme ambiant. Un voyage initiatique drôle et surprenant, avec une merveille de gastéropode aux doutes universels et au coeur gros comme ça.

Inspiré du roman de Luis Sepúlveda «Histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur» aux Editions Métailié (pour l’édition française).

Coproduction : Théâtre du Pommier, Neuchâtel, Le Petit Théâtre, Lausanne, Cie De Facto et l’ôdieuse compagnie 

20-21.04.18

La Comédie musicale improvisée

Spectacle musical d’improvisation

Direction artistique  Yvan Richardet

Musique improvisée Jérôme Delaloye, Renaud Delay, Lucas Buclin (en alternance) 

Interprétation Xavier Alfonso, Blaise Bersinger, Alain Borek, 

Odile Cantero, Marion Chabloz, Renaud Delay, Mélanie Foulon, Aude Gilliéron, Baptiste Gilliéron, Caroline Ihmof, Grégoire Leresche, Quentin Lo Russo, Lionel Perrinjaquet et Yvan Richardet

Une vraie prouesse collective. De l’audace et un imaginaire débordant pour une performance originale et une expérience inédite qui envoûte le public.

Une scène vide où tout est possible. Les artistes s’avancent. Le public propose une question, un souvenir, un rêve ou une idée. La musique commence. Note après note, tout se construit sur le vif. Une première scène s’ébauche, puis une première chanson. Tout Broadway sur le fil du rasoir ! 

Avec La Comédie musicale Improvisée, le collectif du même nom a développé une formule unique en Suisse romande, se basant sur des expériences américaines et anglaises de spectacles du même type, en réutilisant les codes du genre : parties théâtrales, parties chantées et chorégraphies. 

Au final, un spectacle de 90 minutes totalement improvisé. Une performance de l’éphémère. Ici et maintenant. 

27-28.04.18

La Gâchette

Les Petits chanteurs à la gueule de bois 

Spectacle musical

Lionel Aebischer : textes, accordéon, harmonium, guitare, banjo, charrango, chant  

Frédéric Erard : contrebasse, basse, chant

Raphaël Pedroli : batterie, percussion, chant

Arrangements et mise en scène : Les Petits chanteurs à la Gueule de bois

Regards extérieurs : Nicolas Turon, Sylviane Röössli

Un grand moment de poésie coquine, érotique, tantôt crue et tantôt nue pour réanimer le genre de la chanson paillarde.

Après nous avoir régalé lors des Terrasses 2016 avec leur spectacle familial, les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois reviennent pour nous présenter leur projet au répertoire érotico-paillard strictement réservé aux adultes. D’une plume gorgée de sève, ils tentent, à grand renfort de fantasques fantasmes, de réanimer l’art de la gaudriole.

Mais ce nouveau spectacle a bien d’autres ambitions que d’égrainer une ribambelle de ballades gaillardes et propices à la rigolade. Les paroles osent aussi se faire caressantes, l’ambiance envoûtante et la mise en scène troublante. Le rythme, assumant pleinement son rôle  suggestif de pulsation de vie, saura semer le trouble dans l’assemblée. Un spectacle au service de la célébration du désir, de l’envie, de l’amour et de ce qui reste l’un des tabous les plus importants de notre société: le rapport au corps et à ses plaisirs.

Du 4 au 6 mai 2018

Fête de la Danse

En collaboration avec le Service culturel de la Ville de Rolle

Trois jours de Danse sous toutes ses formes : ludique, festive, participative, pédagogique et artistique.

Manifestation à portée nationale, la Fête de la danse se déroule simultanément dans 30 villes de Suisse, le même week-end. Placée sous le signe de la convivialité, de la rencontre, de la transmission et du partage, cette 13e édition fera danser toute la région de la Côte.

La population aura ainsi la possibilité de s’initier et de découvrir la Danse sous toutes ses formes. Ecoles de danses, artistes et amateurs se retrouveront dans la rue, sur les quais, sur les pistes, dans les salles pour réveiller nos sens et se sentir soudainement pleins de vie et d’énergie. 

Tout public

Badges d’accès à toutes les Fêtes de la Danse de Suisse

En avant-programme, les Toiles du Casino : Pina

25-26.05.18

D’Autres

Théâtre

Conception, écriture et jeu : Tiphanie Bovay-Klameth

Collaboration à la mise en scène : Alain Borek 

Collaboration à l’écriture : Alexis Rime

Lumières : Guillaume Gex

Design graphique : Grégoire Schaller

Avec ce premier solo, Tiphanie Bovay-Klameth réalise une galerie de personnages troublante autant qu’hilarante, servie par un talent dʹimprovisatrice et de portraitiste.

Des gens du cru, des stars de la pop, des parents proches ou de remarquables anonymes, ce sont autant de figures quotidiennes familières ou inconnues qui, à leur insu, inspirent depuis longtemps Tiphanie Bovay-Klameth dans sa pratique théâtrale. Le jeu du comédien est en effet un art paradoxal : les êtres de fiction incarnés sur scène sont des illusions forgées à partir de l’imitation de fragments du monde réel. La comédienne et improvisatrice revient à ce monde réel et donne la parole à celles et ceux qui ont nourri son répertoire.

Seule sur les planches, Tiphanie Bovay-Klameth s’attache à faire exister ses « Autres », qui peuplent son histoire, ses souvenirs, son imaginaire. Entre autobiographie et digression, le jeu avec ces figures permet d’en éprouver l’étrangeté et la singularité, pour mieux les ériger en personnages de théâtre. Porté sur scène, le monde ordinaire révèle alors sa dimension tragique et comique, touchante et absurde, intime et universelle. 

Coproduction : Cie TBK, Théâtre 2.21, L’Echandole

LES TOILES DU CASINO 17-18

Mercredi 27 septembre 2017, 20h

Le Destin

Drame – Youssef Chahine, 1997, Egypte/France

En français – durée : 2h15

Avec Nour El-Sherif, Mohamed Mounir, Khaled El-Nabaoui

Implacable dénonciation de l’intégrisme religieux, cette œuvre majeure de Youssef Chahine, d’une brûlante actualité, touche par son humanisme et son appel à la tolérance.

Mercredi 1er novembre 2017, 20h

L’Aile ou la cuisse

Comédie satirique – Claude Zidi, 1976, France

Avec Louis de Funès et Coluche

En français – durée : 1h40

 

Charles Duchemin, directeur d’un guide gastronomique et élu à l’Académie Française, se trouve un adversaire de taille en la personne de Jacques Tricatel, le PDG d’une chaîne de restauration industrielle.

Mercredi 29 novembre 2017, 14h

The Croods

Film d’animation – Chris Sanders et Kirk DeMicco, Etats-Unis, 2013

En français – durée : 1h38

Installée dans leur caverne, la famille Croods (sur)vit selon l’adage « ce qui est nouveau est mauvais »… Jusqu’à ce qu’ils réalisent que s’ils n’évoluent pas, ils appartiendront à l’Histoire !

Mercredi 13 décembre 2017, 20h

Brassed Off (Les Virtuoses)

Comédie dramatique – Mark Herman, Royaume-Uni, 1996

Avec Ewan McGregor, Pete Postlethwaite et Tara Fitzgerald

En anglais, sous-titré français – durée : 1h47

Les Virtuoses, fanfare d’une petite ville minière anglaise « frappée » par la crise, rêvent de participer à la finale du championnat national au Royal Albert Hall…  La morosité économique et sociale mettra-t-elle les cuivres en sourdine?

Mercredi 7 février 2018, 20h

Die Schweizermacher (Les Faiseurs de Suisses)

Comédie – Rolf Lyssy, Suisse, 1978

Avec Walo Lüönd, Emil Steinberger et Beatrice Kessler

En français – durée : 1h47

Max et Moritz font partie de ces fonctionnaires de la police cantonale chargés d’examiner les candidats à la naturalisation. Car tout étranger n’est pas capable de faire un bon Suisse ! Un classique du cinéma suisse qui n’a rien perdu de son actualité.

Mercredi 7 mars 2018, 20h

L’Opéra

Documentaire – Jean-Stéphane Bron, Suisse/France, 2017

En français – durée : 1h50

En présence du réalisateur

Plongez au cœur des coulisses de L’Opéra de Paris : des répétitions à l’administration, c’est toute une société qui s’active vers un but commun, la beauté de l’art.

Mercredi 2 mai 2018, 20h

Pina

Documentaire – Wim Wenders, Allemagne/France/Royaume-Uni, 2011

En allemand, sous-titré français – durée : 1h43

Revivez les éblouissantes chorégraphies de Pina Bausch, sur scène et en ville, dans cet hommage porté par les danseurs de l’Ensemble du Tanztheater Wuppertal.

Informations pratiques :

Tarif unique : 12.- Détenteurs de la carte J’AIME le Casino Théâtre : 10.-

Billetterie sur place à partir de 19h15 – paiement en espèces uniquement.

Partenaires :

« Les Toiles du Casino » sont soutenues par Amag Etoy et la Pharmacie de l’Ile de Rolle. 

CINE SENIORS 17-18

Lundi 25 septembre 2017, 14h30

Les dieux sont tombés sur la tête 

Comédie – Jamie Uys, Botswana, 1980

En français – durée : 1h40

Avec N!xau, Sandra Prinsloo et Marius Weyers

Une bouteille de coca-cola, jetée d’un avion, atterrit en plein milieu d’un village bushmen. Ce don des dieux sème la discorde dans la tribu qui n’a de cesse de vouloir s’en débarrasser.

Lundi 30 octobre 2017, 14h30

Hiver nomade

Documentaire – Manuel von Stürler,  Suisse, 2012 

En français – durée : 1h25

Carole et Pascal partent pour leur transhumance avec trois ânes, quatre chiens et un millier de moutons. Entre villas, voies ferrées et zones industrielles, ils traversent des terres en pleine métamorphose.

Lundi 27 novembre 2017, 14h30

8 Femmes

Film policier – François Ozon, France, 2002 

En français – durée : 1h43

Avec Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart, Fanny Ardant, Virginie Ledoyen, Ludivine Sagnier, Firmine Richard

Dans les années cinquante, dans une grande demeure bourgeoise, un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné. Le ou plutôt la coupable se cache parmi huit femmes que fréquentait régulièrement la victime.

Lundi 11 décembre 2017, 14h30

La Vache

Comédie – Mohamed Hamidi, France, 2016 

En français – durée : 1h32

Avec Fatsah Bouyahmed, Lambert Wilson et Jamel Debbouze

Fatah, petit paysan Algérien n’a d’yeux que pour sa vache Jacqueline, qu’il rêve d’emmener à Paris, au salon de l’Agriculture… Un voyage inattendu et plein de tendresse dans la France d’aujourd’hui.

Lundi 5 février 2018, 14h30

The Reader (Le Liseur)

Drame – Stephen Daldry, Etats-Unis, 2009 

En français – durée : 2h03

Avec Kate Winslet et Ralph Fiennes

Dans l’Allemagne de l’Ouest d’après-guerre, Michael Berg, un adolescent, devient l’amant de Hanna. Huit ans plus tard, il assiste aux procès de criminels nazis et la retrouve… sur le banc des accusés. Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour.

Lundi 5 mars 2018, 14h30

Et au milieu coule le Doubs

Documentaire – Claude Schauli, Suisse, 2013  

En français – durée : 1h27

Avec leurs accents jurassiens, neuchâtelois ou francs-comtois, les personnages rencontrés au fil du Doubs nous emmènent dans une région préservée qui fleure bon le terroir. Un film plein de saveur et de poésie.

Lundi 30 avril 2018, 14h30

Le Chocolat

Comédie romantique – Lasse Hallström, Etats-Unis/Angleterre, 2001 

En français – durée : 2h01

Avec Lena Olin, Juliette Binoche et Johnny Depp

En 1959, durant le carême, dans un village de France marqué par les traditions et les pesanteurs de la religion, une jeune femme et sa fille reprennent la pâtisserie pour ouvrir une chocolaterie. Cette nouveauté ne va pas sans déplaire à la bourgeoisie locale.

Le projet « Ciné-seniors » est proposé en collaboration avec Pro Senectute Vaud

2018-06-06T10:03:56+00:00